RSS
 

Liste des dossiers spéciaux


  • L’histoire du Stade Jean Laville

  • Les différents « Siège Social » du Club

  • Les logos du FCG

  • Les Anciens du Lundi

  • Les Clubs des Supporters

  • Les principaux Sponsors du Club

  • Les « Grands Journalistes » qui ont couvert le FCG

  • L’histoire du Stade Jean Laville

    Le stade Jean Laville est un complexe sportif sur lequel se déroulent les rencontres de l'équipe A de football du FC Gueugnon depuis la création du club en 1940.

    Il est situé côté Sud de la ville, le long de la rue Roger Couderc qui était à l'origine une ligne de chemin de fer (le tacot),  juste avant le Pont Neuf et entre l'Arroux et le petit canal appelé "rigole de l'Arroux".
    Ce stade construit à partir de 1936 pour la partie nord sera inauguré le 14 juillet 1939 par M.Paul Faure, alors Ministre d'Etat et Député de Saône & Loire.

    Dans un premier temps, les matchs du tout nouveau club auront lieu sur ce que l'on appelle de nos jours le terrain N°2. Terrain annexe alors longé d'un côté par la rigole et ses nombreux acacias, et de l'autre par une vaste zone vague qui servait de décharge avant les constructions, bien plus tard, de la salle Léo Lagrange (1969) et de la piscine (1971). Ce terrain était équipé de la fameuse tribune en bois, qui à l'époque servait de vestiaires !! juste en dessous des planches nous explique René Churlet. Cette tribune en bois sera déplacée encore 3 fois avant de "rendre l'âme" à la plaine de VF, après avoir accueilli un nombre impresionnant de spectateurs.
    C'est notamment sur ce terrain que l'équipe gueugnonnaise effectuera ses trois rencontres à domicile de la poule finale du championnat de France en 1947, contre La Ciotat, Merlebach et Mulhouse. Trois autres matchs se jouant à l'extérieur et la finale à Tours.

    Le nouveau stade :
    Le stade sera constitué en sous sol d'important remblais de l'aciérie de l'usine ce qui favorisera un excellent drainage. Descendue du terrain du haut, la tribune en bois sera installée côté Sud. Les nouveaux vestiaires trouvent place dans une baraque filliod située prés des anciens portiques. On accédera à la pelouse par un escalier; pelouse bordée une piste d'athlétisme en cendrée avec une main courante réglementaire. Côté nord, les gradins seront encore directement découpés dans le talus.
    Le premier match de la saison 47/48 contre Dijon, le 14 août se jouera sur cette pelouse et le match pour le titre de champion de France, le 25 mai 1952 face à Bordeaux, se déroulera dans cette configuration devant 8000 personnes. (Voir les photos)

    1957 verra la construction de la nouvelle tribune (Sud) la saison où le club est relégué en Division Honneur de Bourgogne et jouera ses matchs sur le terrain du "haut". L'histoire dit que la municipalité choisira les mêmes plans que la tribune de la Préfecture et se rendra à Mâcon au stade Champlevert pour prendre sa décision. L'entreprise PBTP réalisera ce magnifique ouvrage dont la couverture ne comportera pas de poteau gênant, le toit étant en porte à faux avec un fort contre poids de béton.
    Dans la foulée, les années suivantes, le stade sera complété d'un imposant escalier en béton et côté Nord, réalisation de nouveaux gradins en béton. Puis un peu plus tard les guichets "côté canal" seront ajoutés, ainsi que des clotures et les zone accès aux populaires seront aménagées.

    1970 : le stade connaitra ses premières "grandes" transformations, essentiellement suite aux exigences de la Fédération Française de Foot dans le cadre de l'accession au nouveau championnat Open de Deuxième Division.
    Les gradins Nord seront allongés et couverts en tôles de bardage. Les dirigeants se rendront au stade Dunlop à Montluçon pour s'inspirer du modéle de couverture des gradins. Deux gradins circulaires seront créés, l'un côté rivière avec des mâts pour recevoir les drapeaux de chaque Clubs rencontrés dans la saison en cours, et un autre côté buvette, pour donner plus de hauteur de vision aux spectateurs.

    1971 : La Direction de l'usine décide l'installation de l'éclairage avec 4 mats de 30 mètres. Grand changement pour les joueurs et spectateurs qui vont découvrir Jean Laville sous un autre visage et modifier les horaires des matchs. Fini les matchs en diurne le dimanche après midi !! Un nouveau grillage réglementaire sera installé en périphérie de l'aire de jeu.

    Son record d'affluence date du 9 mai 1979 et reste encore valable de nos jours, quand 19 170 spectateurs payants assistent à la réception du RC Strasbourg en quart de finale de la coupe de France de football. Des aménagements archaiques et temporaires sur la piste et des gradins provisoires complètaient l'équipement de base .. (Voir les photos)

    En 1995, pour l'accession au championnat de Division 1, le Club devra rapidement officialiser la construction d'une tribune de 5000 places assises pour répondre cette fois aux exigences de la Ligue Nationale de Football. Une nouvelle fois, l'histoire se répétant ! l'entreprise PBTP réalisera l'exploit de construire la nouvelle tribune Est en moins de 6 mois. Elle sera ouverte pour les matchs retour et sera quasiment remplie à chaque affiche des équipes visiteuses de l'élite !  Dans le même temps, la pelouse ne cessera de s'améliorer grâce à des traitements et des soins de spécialistes pour devenir un véritable billard, reconnue par tous les Clubs visiteurs.

    Les dimensions du terrain (105×68m) sont conformes aux normes internationales et permettent d'accueillir des matchs à ce niveau.
    .
    Cette tribune Est, entrera dans le futur projet  d'aménagement du stade Jean Laville moderne avec 17 000 places assises, composé de 4 phases successives .,.

    En 2003, alors que la capacité du stade se monte à 13 872 places, la tribune Ouest est construite, avec 4356 places couvertes et assises. En 2007, l'ancien gradin "tôles" au Nord est démoli pour être remplacé par une nouvelle tribune de 3000 places comprenant les vestiaires et bureaux du Club, les salons VIP, le restaurant, les espaces médias Presse et Télé, pour un coût total de 5 040 000 €. L'inauguration aura lieu en septembre 2008.

    Ces deux dernières phases de rénovation, permettent au stade d'accueillir 14 000 spectateurs assis, les autres phases étant pour l'instant en attente. (réfection de la tribune Sud et couverture de la tribune Est)

    Incontestablement, aujourd'hui, Jean Laville constitue le plus bel "écrin" du Département pour jouer au football ….

     

    

    L’histoire du Stade Jean Laville » Stade Jean Laville

    Stade Jean Laville

    Du stade du parc à la Pépinière jusqu'au nouveau Jean Laville de 2008, en passant par le terrain n°2, voici un diaporama reprenant les différentes phases de l'évolution de l'aire de jeu des footballeurs gueugnonnais. Quelques photos du public en tribune ...